Deep down in Hell...

Itinéraire chaotique et drôlatique d'une étudiante en classe préparatoire aux grandes écoles de commerce

23 janvier 2008

Tiptoeing indignity

Hum... Alors...J'ose ou pas ? J'ose reprendre la parole en cette agora désertée qui, faute d'un héraut plus consciencieux, menace de tomber en ruine ? J'ose revenir, la bouche en coeur et les cheveux au vent, fille prodigue pleine d'ingratitude ?En clair: j'ose reparaître en ces lieux après un mois de coma blogal ? J'ose passer outre l'infamant oubli des traditionnels voeux de Noel et de la nouvelle année pour reprendre où je les avait abandonnées mes palpitantes chroniques internétiques d'ethnologue de la prépa ? Ben oui les gens ,j'ose.

Avant tout, et parce que faut bien sinon vous allez me prendre pour une fille de mauvaise vie éducation je vais, comme votre président Sarkozy, vous présenter mes voeux pour la nouvelle année , née il y a maintenant vingt-trois jours (gouzi gouzi) [Pour Nowel, l'Aïd el Kébir et Hannukah il y a prescription hein], à vous rien qu'à vous, lecteurs chéris, brebis égarées comme commenteurs assidus (hou hou y'a quelqu'uuuuun ?) : Que l'année 2008 apporte à vos vies le sel qui fait battre le coeur et monter la tension arterielle !Je veux pas faire de voeux tektonico-tarte genre kiffez votre race à mort, enjoyez la life à 10000 % , carpe diem tralala pouet pouet, mais l'esprit y est. Enfin faites du mieux que vous pouvez pour avoir le maximum de bonheur possible. Et surtout, gardez vous de Facebook.  Ah ouais, et allumez un cierge à sainte Rita pour nous, bienheureux élèves de prépa car nous on fait l'amour on vit la vie jour après jour nuit après nuit a quoi ça sert d'être sur la terre si c'est pour faire ça vie à genoux on sait que le temps c'est comme le vent de vivre y'a que ça d'important eh ben notre condition ne dépote pas à fond les manettes. Par contre, on sera vraiment les Rois du monde , un jour, hin hin. Ah et encore une broutille : ne grillez pas les feus rouges sinon vous risquez de me renverser, moi innocente utilisatrice de Vélib'-mon-amûr. Oui toi, avec la Twingo rouge là-bas, c'est à toi que je parle ,connard.

Bon, ça c'est fait. Maintenant les choses sérieuses peuvent commencer à être dites.  J'ai parfaitement conscience que la phrase que je vais taper est spécialement crétine, geignarde, immature, ennuyeuse , mal écrite et rend le blog très répétitif mais voilà, l'écrire est pour moi un soulagement quasi vital,alors toutes mes excuses : je déteste la rentrée. Oui je ne pense pas écrire de vérité universelle en affirmant que c'est un moment pénible, douloureux voire traumatisant, spécialement pour les jeunes bizuths, attendris par deux semaines délectables au Maroc , à revoir ses amis, sa famille, se faire servir comme une princesse, dormir, manger de la viande, dormir, manger des gâteaux, dormir ,manger des légumes, dormir, manger des tagines, dormir, manger des mandarines, dormir et regarder la télé. C'est avec un effarement renouvelé que je considère ce triste mais véridique bilan de mes vacances. Oui enfin, entendons nous: c'est vacances, considérées d'un point de vue purement prépaesque comme un fiasco total, ont été absolument mirifiquement géniales sur le plan de tout le reste. N'empêche , j'ai rien foutu et c'est la merde.

A la rentrée, nous avons reçu notre classement au concours blanc numéro 1. Ca c'est plutôt bien passé, mais par contre, notre directeur Pascal Gauchon est venu nous faire un de ces discours de remotivation, je ne vous raconte pas l'angoisse. Cet homme a un don pour vous faire culpabiliser et stresser, c'est fou ! Il a dit : "Mais la soif de savoir devrait vous tenailler, au point de ne pas en dormir la nuit !" . Cette phrase m'a tellement marquée que pendant quinze jours, j'avais le plus grand mal à m'endormir, et je restais éveillée jusqu'à 4 voire 5 heures du matin tellement j'angoissais à mort. Bon, ma réaction est du plus haut ridicule,c'est normal qu'il vienne nous secouer,  , nous booster,nous filer la grinta, la niaque 'fin tout ça et n'empêche que j'ai pris tout ce qu'il a dit très au sérieux, et que je culpabilisais parce qu'en plus, je n'ai pas été foutue d'ouvrir un cahier pendant les quinze jours qui ont suivi la rentrée. Ne me demandez pas pourquoi, j'arrivais chez moi et je ne faisais RIEN à part bouquiner ,sortir, someiller histoire de rattraper les heures de repos de la nuit.  Heureusement, je suis sortie de cette épuisante période d'insomnies . Je n'arrive toujours pas encore à me remettre au travail (par exemple, demain après-midi j'ai un DST de maths que je n'ai même pas TOUCHE) mais je sens que je vais bientôt reprendre le rythme. Ou pas.

Bon sinon, au cas où vous ne le sauriez pas, Nicolas Sarkozy se tape Carla Bruni. Note à moi même; ne pas sous-estimer le caractère érotique du pouvoir (on sait jamais , dès fois que je devienne présidente et que Brad , Jude et la bande soient encore libres)(Et là je crois que je viens de m'auto-insulter, mais ç'pas grave, moi j'ai le droit) . Ah, et y'a les soldes aussi. Je viens de dépenser à peu près le double du budget prévu pour celà par ma maman. Je vais me faire atomiser. Enfin, ce n'est toujours rien comparé à Ouarit, qui vient de se recevoir une monumentale facture de téléphone, absolument au delà des tout vos cauchemards les plus fous : environ 800 euros. Putain 10000 dirhams, une brique, pour des mots ! Mais même les paroles de Shakespeare ne vaudraient pas autant (remarque pleine de beaufitude que je songe à renier, mais pas encore)

Niveau ciné, ça commence fort (faut bien rentabiliser ma copine la carte UGC illimité) ; vendredi dernier : Into the Wild (super beau film de Sean Penn sur un gars qui quitte tout, sa famille, ses études, tout pour aller vivre en pleine nature. Oh là là, j'aimerais trop quitter la prépa pour aller vivre en pleine nature, si on entend par nature Saint-Germain-des-Près (ce quartier est juste dazzling !)) et La guerre selon Charlie (film sympa avec Tom Hanks sur la guerre d'Afghanistan (en 1981), marrant ) Samedi: un film profondément débile mais qui a eu le mérite de me faire rire qui s'apelle Smiley Face sur une fille shootée à l'herbe et dimanche soir, Lust Caution, le nouveau Ang Lee, super décevant.

Bon bon les gens, il est tout de même près d'une heure du matin là. Moi qui voulais arriver en forme en maths, c'est compromis. La dernière fois que j'ai fais ça, j'ai somnolé en épreuve. On a vu mieux, niveau concentration. Enfin bref, souhaitez moi bonne chance, j'en ai plus besoin que jamais.

A plus gens d'ici et d'ailleurs !

PS:Je ne me souviens plus si j'ai déjà dit que je caguais à la face de l'hiver et que je lui piétinais les côtes flottantes ? Non? Ben c'est fait.

Commis par ranulphine à 00:39 et des poussières.Cat et Gorille: - [6] Commentaire(s) a priori interessant(s) - Agent de permanence [#]

Quelque chose à ajouter ?

    Ah non mademoiselle, tu ne vas pas t'en tirer avec ton allusif "ça c'est plutôt bien passé" : on veut les détails, le classement et les notes lol

    Comment c'est passé ton DST finalement ?

    Ah au fait, heureux de ton retour

    En tout cas, c'est ce qu'affirma David un certain 24 janvier 2008 à 21:27. L'aurait mieux fait de rester au lit, moi je dis.
  • Déja, je ne devrais pas être en train de faire ce que je fais, c'est à dire traîner sur Internet au lieu de bosser, vu que ma semaine n'est pas encore finie, loin s'en faut: entre midi et deux, demain, j'ai colle de maths avec mon prof et après 4 heures d'éco (non mais ça ça passe toujours trop vite), j'ai une colle d'anglais. Beurk beurk beurk.
    Pour mon DST de maths, je ne sais pas trop. Je suis sortie avec un peu moins l'envie de me pendre qu'au précédent (où j'avais eu 8.5) mais ça ne veut rien dire du tout.
    J'ai DST d'éco la semaine prochaine sur l'entreprise,la croissance dans les PDEM et dans les PED ce qui, mine de rien, pèse en gros 25 copies doubles et que je n'ai jamais révisé

    Pour mes notes, elles sont trop nazes pour que je les dise. Mon classement...ben curieusement je suis 4ème, ce qui est plutôt bien mais affreusement stressant car maintenant, on attend de moi que je ne regresse pas. Avant, on n'attendait rien de moi, voire on se demandait un peu ce que je foutais là, ce qui était très reposant. Maintenant, je stresse car je vois tout le monde autour de moi bosser comme un acharné, alors que moi je ne fais rien et je me dis que je peux dire adieu au top 30 au prochain classement...

    Voilà sinon, juste comme ça: deux colles merveilleuses auxquelles j'ai assisté entre midi et deux (en CG):
    La fin de la violence
    Action et Contemplation
    Notre prof est d'une telle érudition, a une intelligence tellement fine, tellement pétillante, que le moment de la reprise (sorte de "correction" de la colle) est toujours un moment de pure émotion intellectuelle, et je vous jure sur ma vie que je n'éxagère pas.

    Voilà voilà

    Je vais essayer de lire mon cours de maths à présent

    En tout cas, c'est ce qu'affirma Mimi un certain 24 janvier 2008 à 21:55. L'aurait mieux fait de rester au lit, moi je dis.
  • Hahaha, que de bons souvenirs, les coups de gueule de Gauchon , invariablement après chaque conseil de classe
    Il m'a toujours effrayée ce bonhomme, mais faut dire que ça a dû marcher vu là où je suis maintenant . Ne t'inquiète pas pour le travail, pour moi aussi, ça a été dur de reprendre après Noel.

    Sinon, bon courage et profite bien des cours de De Seguin . Hé oui, l'après Dédé est tellement morne lol !

    En tout cas, c'est ce qu'affirma CL un certain 26 janvier 2008 à 12:17. L'aurait mieux fait de rester au lit, moi je dis.
  • Et tu es où maintenant ?

    En tout cas, c'est ce qu'affirma David un certain 27 janvier 2008 à 11:30. L'aurait mieux fait de rester au lit, moi je dis.
  • A Cergy... Oui, ce n'est pas Jouy, mais enfin je suis vraiment ravie d'y être, et je pense que la pression de Mr Gauchon y est pour quelque chose.
    Tout celà pour inviter la bloggeuse à ne pas trop s'en faire.

    En tout cas, c'est ce qu'affirma CL un certain 27 janvier 2008 à 18:30. L'aurait mieux fait de rester au lit, moi je dis.
  • Loool, "A Cergy... ce n'esr pas Jouy" genre ! C'est génial l'ESSEC !J'aimerais bien que Pascal Gauchon ait cet effet là sur moi aussi

    De Seguin, il est trop génial comme prof !

    En tout cas, c'est ce qu'affirma Mimi un certain 02 février 2008 à 00:20. L'aurait mieux fait de rester au lit, moi je dis.

S'extasier sur le style/la culture/l'humour/la connerie de l'auteure, ou se plaindre du fait qu'il y ait trop de rouge. Là tu vois, je suis d'accord, mais j'ai basculé en mode non configurable, et je ne suis pas assez calée en HTML pour rectifier cette counerie.